Avec HYNOVERA, Hy2gen lance la production d’e-kérosène et de biométhanol à l’échelle industrielle

Hy2gen AG, acteur mondial de la transition énergétique, annonce le lancement de son projet HYNOVERA suite à la signature d’un partenariat avec GazelEnergie, exploitant de la centrale de Provence. A travers cet ambitieux projet, Hy2gen concrétise en France la production d’e-carburants à partir d’hydrogène vert et de biomasse. À l’avenir, les carburants ainsi produits contribueront à la décarbonisation des secteurs de l’aviation et du transport maritime.

HYNOVERA, un projet d’envergure pour la production de SAF et d’e-méthanol

Développé par Hy2gen, le projet HYNOVERA basé à Meyreuil-Gardanne représente une solution innovante pour produire à l’échelle industrielle à la fois des carburants aéronautiques durables (SAF – Sustainable Aviation Fuel) – ou e-kérosène – et du biométhanol (MeOH). Ceux-ci sont synthétisés à partir d’un gaz de synthèse de biomasse, obtenu via une usine de pyrogazéification, et d’hydrogène vert provenant d’un électrolyseur fonctionnant avec de l’électricité 100% renouvelable, garantie par un Power Purchase Agreement (PPA) à long terme.

Avec un investissement à hauteur de 460 M€, Hy2gen est le principal investisseur, propriétaire et opérateur du projet HYNOVERA.

Au sein du site de la Centrale de Provence située à Gardanne-Meyreuil, près d’Aix-en-Provence, Hynovera transformera l’hydrogène vert, produit par le partenariat entre Hy2gen et GazelEnergie, en carburant de synthèse renouvelable. L’objectif à terme est d’alimenter en carburant décarboné le secteur de l’aviation et le secteur maritime de la région Sud, les bateaux de compagnies de ferries à titre d’exemple.

Une solution pour réduire les émissions de CO2 dans l’aviation et le maritime

La demande de carburants aéronautiques durables (SAF), qu’elle soit considérée comme une technologie de transition ou une solution à long terme pour réduire les émissions de CO2 dans l’aviation, augmentera considérablement dans les années à venir. En effet, l’aviation fait partie du « Green Deal européen 2050 » et doit apporter sa contribution à l’objectif de réduction des émissions du secteur des transports de 90 % d’ici 2050 par rapport à 1990. Atteindre cet objectif nécessitera en parallèle une réduction de 80 à 82 % des émissions du secteur du transport maritime international entre 1990 et 2050.

Le partenariat entre Hy2gen et GazelEnergie constitue un premier pas décisif vers cet objectif puisque le projet HYNOVERA permettra de développer la chaîne de valeur industrielle de l’hydrogène vert et d’e-carburants au niveau régional et européen.

« Avec GazelEnergie, nous développons un système efficace et durable qui nous permet de produire de l’e-kérosène à l’échelle industrielle. Et ce, sans impact sur le climat et exclusivement à partir de biomasse forestière et d’électricité renouvelable. Nous produisons ainsi le SAF le plus durable actuellement disponible sur le marché », déclare Cyril Dufau-Sansot, PDG de Hy2gen AG.

Une production de biométhanol et d’e-kérosène à l’échelle industrielle, et mondiale

Au sein du site de la centrale de Provence située à Gardanne-Meyreuil, 500 tonnes de biomasse, exclusivement forestière et sourcées localement, seront traitées quotidiennement. Pour la production d’environ 20 000 tonnes annuelles d’hydrogène vert et sa fourniture à la synthèse de carburant, Hy2gen n’utilise que de l’électricité provenant de sources renouvelables. Un carburant pour avion neutre sur le plan climatique et de la plus haute qualité peut ainsi être produit pour la première fois à l’échelle industrielle.

Au départ, 60 000 litres par jour d’e-kérosène seront produites, soit l’équivalent de 10% de la consommation d’un aéroport tel que celui de Marseille-Marignane à titre d’exemple. Grâce à l’optimisation croissante des processus, l’efficacité sera encore accrue et, parallèlement, la quantité de biomasse traitée sera successivement ajustée. De cette manière, la production de l’usine sera régulièrement augmentée.

« Outre la qualité du carburant et de la biomasse utilisée, la capacité à adapter la production à la demande à l’échelle industrielle est cruciale pour le succès de l’e-kérosène. Cela nous permet de réduire les coûts de production à un niveau conforme à celui du marché », conclut Cyril Dufau-Sansot.

Le projet HYNOVERA s’inscrit dans l’objectif d’Hy2gen de développer un écosystème mondial de production d’hydrogène vert et d’autres biocarburants – ammoniac, SAF et e-méthanol – à partir d’énergies 100 % renouvelables.

Articles similaires
Universal Robots annonce une intégration transparente avec les Automates Programmables Industriels (API) de Siemens

Universal Robots annonce avoir intégré la Standard Robot Command Interface (SRCI) à son logiciel. Le fabricant danois, pionnier de la robotique collaborative, fait ainsi partie des premiers fournisseurs de cobots à proposer cette fonctionnalité. La SRCI est une nouvelle norme pour les fabricants de robots qui vise à créer une interface unique entre les Automates […]

Sebach accélère son développement en France et nomme Bruno Diss au poste de Directeur Général France

Sebach, spécialiste des solutions sanitaires mobiles adaptées aux besoins spécifiques des chantiers, des sites agricoles ou industriels ainsi que des événements, annonce la nomination de Bruno Diss en tant que Directeur Général France. Cette nomination intervient alors que la société souhaite accélérer son développement en France – suite à son rachat par le groupe allemand […]

IFS Cloud étend les capacités d’IA à l’automatisation et à l’optimisation avec IFS.ai

ERP, EAM, maintenance aéronautique et gestion des services sont désormais compatibles avec IFS.ai. Manufacturing Scheduling & Optimization est renforcée par des améliorations spécifiques à l’industrie. Une attention particulière est portée aux capacités ESG afin d’accélérer la création de valeur dans l’ensemble des opérations métiers.