Plurial Novilia lance les travaux de réhabilitation de la Résidence Autonomie Coubertin à Reims

Plurial Novilia, filiale du groupe Action Logement, gestionnaire de plus de 36 000 logements sur le territoire de Champagne-Ardenne et Ile-de-France (Seine-et-Marne et Essonne), annonce le lancement des travaux de réhabilitation – en milieu occupé – de la Résidence Autonomie Coubertin, à Reims.

Financée en fonds propres par Plurial Novilia et soutenue par la Carsat Nord-Est via 2 subventions Carsat et Cnav/CNSA pour un total de 741 588 euros (représentant 26 % du coût de l’opération), la réhabilitation de la Résidence Autonomie Coubertin s’inscrit dans le Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPRU) du quartier d’Orgeval dont les principaux objectifs sont d’améliorer le confort et d’augmenter la performance énergétique de l’habitat, de sécuriser les logements et espaces partagés, et d’embellir le cadre de vie via la requalification des espaces extérieurs publics et résidentiels.

Dans ce contexte, la réhabilitation de la résidence – construite il y a maintenant plus de cinquante ans – s’articulera autour de deux thèmes : l’amélioration du confort thermique et du confort d’usage. Gérée par l’ARFO (Association Résidences Autonomie), la structure propose 79 logements et des services à des personnes âgées – majoritairement autonomes – qui ne peuvent plus ou n’ont plus l’envie de vivre chez elles (à cause d’une baisse de revenus, de difficultés d’accès aux commerces, d’un besoin de sécurité et de lien social…).

Accélérer la mutation du quartier d’Orgeval

Le NPRU du quartier d’Orgeval implique à la fois la réhabilitation d’immeubles d’habitat collectif et la redynamisation des espaces publics. En plus de la rénovation de la Résidence Autonomie Coubertin, Plurial Novilia participe activement à la métamorphose de ce quartier en contribuant à de nombreux projets dont la réhabilitation et la résidentialisation de 24 immeubles – pour 287 logements au total – ainsi que la démolition de 4 bâtiments.

Outre le nombre de logements concernés, ce projet s’inscrit dans une volonté de récréer