L’Unafo demande le report de la contemporanéité du calcul des aides au logement (APL)

En raison de la crise sanitaire actuelle, l’Unafo – par la voix de son Président Jean-Paul Vaillant – vient d’écrire au Ministre du Logement pour lui demander le report de l’entrée en vigueur au 1er avril de la réforme du calcul des aides au logement, avec l’introduction de la contemporanéité.

Cette réforme a en effet une incidence importante sur le montant des aides au logement, tout particulièrement pour les personnes les plus jeunes. Les adhérents de l’Unafo craignent des ruptures de droit massives faute d’un accompagnement approprié qu’elles ne pourront assurer dans un contexte de forte perturbation de leur activité du fait de la crise sanitaire actuelle.

De nombreux salariés vont être absents en raison de la fermeture des écoles et les salariés présents vont concentrer leur action sur l’information et la sensibilisation des résidants au respect des consignes de prévention et sur la mise en œuvre des directives données dans le cadre de la lutte contre le développement de la pandémie. Les caisses d’allocation familiales, elles même confrontées à des absences, risquent, en outre, d’être fortement sollicitées sans être en mesure de répondre à la demande.

L’Unafo sollicite donc un report au 1er juillet prochain de cette réforme.

Veuillez trouver ci-joint la lettre transmise au Ministre du Logement Julien Denormandie.

Monsieur le Ministre,

Vous nous avez confirmé à l’occasion de la réunion du 13 mars dernier, l’entrée en vigueur le 1er avril prochain de la réforme du calcul des aides au logement, avec l’introduction de la contemporanéité.

Cette réforme a une incidence importante sur le montant des aides au logement, tout particulièrement pour les personnes les plus jeunes.
Nos adhérents, gestionnaires de résidences sociales, nous ont fait part de leur inquiétude sur la mise en application, à cette date, de la réforme et craignent des ruptures de droit massives faute d’un accompagnement approprié qu’elles craignent de ne pas pouvoir assurer dans un contexte de forte perturbation de leur activité du fait de la crise sanitaire actuelle.
De nombreux salariés vont être absents en raison de la fermeture des écoles et les salariés présents vont concentrer leur action sur l’information et la sensibilisation des résidants au respect des consignes de prévention et sur la mise en oeuvre des directives données dans le cadre de la lutte contre le développement de la pandémie.

Les caisses d’allocation familiales, elles même confrontées à des absences, risquent, en outre, d’être fortement sollicitées sans être en mesure de répondre à la demande.

Nous sollicitons, pour ces raisons, le report au 1er juillet prochain de cette réforme.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de ma très haute considération.
Jean-Paul Vaillant
Président

Articles similaires
Foxit Software offre la gratuité de son logiciel « PhantomPDF Online » pour aider les entreprises et les salariés à être productifs pendant la crise du Covid-19

Ce geste contribuera à maintenir la continuité d’activité et l’engagement des salariés dans le contexte de la pandémie mondiale.

L’Unafo publie les résultats de son enquête flash : Le logement accompagné face à la crise sanitaire liée au COVID-19

L’Unafo a mené – du 21 au 23 mars 2020 – une enquête flash auprès de ses 140 adhérents, gestionnaires de logement accompagné (résidences sociales, pensions de famille, logements jeunes…). Ils ont été 50 à répondre très rapidement malgré la période. Elle en présente ici les principaux enseignements.

L’Unafo salue le report de la contemporanéité du calcul des aides au logement

Le Ministre du Logement vient de confirmer le report de la mise en œuvre de la contemporanéité du calcul des aides au logement, après les déclarations hier du Président de la République, qui avait annoncé la suspension de toutes les réformes en cours. L’Unafo, qui avait demandé cette mesure, salue cette décision.