Une solution robotisée de KEN HYGIENE SYSTEMS améliore la sécurité des salariés dans les unités de stérilisation centrale

L’entreprise a développé la solution AL10, qui intègre des robots mobiles autonomes de Mobile Industrial Robots (MiR) dans les opérations logistiques des services de stérilisation.

L’environnement de travail dans les unités de stérilisation centrale des hôpitaux du monde entier est physiquement exigeant. Il est constitué de tâches lourdes et fastidieuses comme pousser des chariots, ou soulever des racks remplis d’instruments hospitaliers pour les apporter aux unités de désinfection. Des tâches pénibles et peu valorisantes qu’il est possible d’automatiser. C’est précisément ce que KEN HYGIENE SYSTEMS vient d’accomplir, une première dans le monde.

Dans les unités de stérilisation centrale des hôpitaux du monde entier, les opérations de transport sont majoritairement des processus manuels. Ces derniers impliquent de soulever, transporter, déposer de nombreux colis lourds. En vue de soulager les opérateurs, KEN HYGIENE SYSTEMS a mis au point une solution robotique qui change la donne, capable d’effectuer ces tâches, silencieusement, et rapidement. Cette solution, c’est AL10, développée sur base d’un robot autonome mobile MiR.

D’une simple pression sur leurs tablettes, le personnel du service de stérilisation peut faire appel à un robot au rack de lavage vide et le charger d’instruments sales. Ils peuvent ensuite l’envoyer vers un lave-linge désinfectant vide, où le robot place le rack en dessous de la machine à laver. Le lave-linge désinfectant est alors automatiquement notifié pour démarrer son cycle de lavage. Une fois que les instruments ont été nettoyés et désinfectés, un autre robot arrive du côté « propre ». Il vide ainsi le lave-linge et termine l’opération en transportant le rack propre vers une table de conditionnement. Une fois leur travail terminé, les robots retournent à leur station de chargement pour éviter l’épuisement de leurs batteries.

« En utilisant des robots MiR comme base, nous avons réussi à construire et à breveter le premier service de stérilisation entièrement automatisé au monde. Nous sommes désormais les leaders mondiaux dans ce domaine technologique. D’autres systèmes existent, mais sont beaucoup plus statiques et prennent beaucoup plus de place. Notre solution AL10 est compétitive en termes de prix, de flexibilité et d’ergonomie. La liaison de transport ne génère pas de valeur ajoutée dans un processus d’hygiène. Cependant, elle offre au personnel un environnement de travail plus ergonomique et fluide. Les opérateurs peuvent ainsi se concentrer sur la préparation des instruments pendant que les robots remplissent et vident les lave-linges », explique John Veje, PDG de KEN HYGIENE.

« MiR a été extrêmement attentif et à l’écoute lors de notre collaboration. Et nous ne devons pas oublier la grande contribution du personnel de l’unité de stérilisation de l’Hôpital de Viborg, au Danemark. Ils ont été les premiers à utiliser le nouveau système et ont apporté toutes sortes de commentaires et de suggestions constructives au projet de développement du produit. Nous avions vendu notre première solution AL10 en promettant que les utilisateurs finaux auraient une influence directe sur la conception du produit fini. Le personnel de l’unité de stérilisation a testé en pratique ce qui est nécessaire pour garantir que l’automatisation optimise réellement leurs processus et leur environnement de travail », explique Søren Ravnsted-Larsen, Ingénieur en Développement chez KEN HYGIENE.

Il poursuit : « L’innovation et la créativité consistent à utiliser des solutions familières et à les combiner de manière inédite pour créer de nouveaux produits. Nous avons été inspirés par la plateforme ouverte de MiR et elle apparaissait comme la technologie idéale à utiliser comme fondation pour construire notre solution AL10. Pour notre part, nous avons développé un module supérieur avec un convoyeur, ainsi qu’un logiciel et une interface utilisateur. Le véritable avantage du robot MiR est qu’il peut se déplacer avec souplesse dans des environnements dynamiques où des personnes sont présentes. Résultat, nous avons pu produire une solution d’automatisation beaucoup moins statique que celles de nos concurrents ».

Une mise en service étonnamment rapide

Dans le département des ventes de KEN HYGIENE SYSTEMS, Brian Mølmer Pedersen, Directeur des Ventes, ne doute pas que l’AL10 a su répondre aux défis que rencontrent les hôpitaux du monde entier. Un an seulement après le lancement de la solution, six hôpitaux européens l’avaient déjà adoptée. L’entreprise reçoit un flux constant de demandes de renseignements de la part d’unités de stérilisation en Asie, en Europe et en Amérique du Nord.

« Il est extrêmement compétitif car il s’agit d’un produit autonome que les clients peuvent installer très rapidement et facilement. En réalité, nous avons nous-mêmes été presque surpris de la facilité avec laquelle il est possible de le mettre en service et de commencer à l’utiliser. Il faut moins d’une semaine pour automatiser le processus de transport dans une unité de stérilisation. Nous venons de constater ce que cela a donné dans un hôpital d’Hambourg en Allemagne, où les robots sont arrivés le lundi. Nous les avons installés, nous avons formé les équipes de jour et de nuit à leur utilisation, et le système était opérationnel dès vendredi », explique John Tvingsholm, Ingénieur en Développement, à propos du projet.

Le concept KEN AL10 est appelé à changer la donne sur le marché, c’est pourquoi l’entreprise a veillé à faire breveter cette technologie. « Lorsque nous avons présenté le concept pour la première fois sous forme de prototype à l’exposition Medica à Düsseldorf en 2015 – la plus grande exposition hospitalière d’équipements médico-techniques au monde – nous savions que nous avions un gagnant. Jamais nous n’avions eu autant de clients et de concurrents sur notre stand », se souvient Brian Mølmer Pedersen, Directeur des Ventes.

Dans le secteur médical et dans les laboratoires, le personnel consacre souvent beaucoup de temps et d’énergie à changer de vêtements lorsqu’il doit passer d’une salle propre à une salle stérile. C’est un autre domaine où la solution robotique KEN AL10 se distingue : les robots n’ont pas besoin de changer de vêtements, ce qui permet d’établir une logistique uniforme.

KEN HYGIENE SYSTEMS tire profit de sa propre solution

KEN HYGIENE a également appliqué l’automatisation à la logistique interne de ses propres installations de production. Ici, un robot MiR100 pousse des chariots d’unités finies du département de soudage à l’entrepôt du département d’assemblage, puis revient avec le chariot vide.

« C’était une bonne décision pour nous d’utiliser notre propre produit pour automatiser nos propres processus logistiques, car cela nous permet de mieux comprendre la logique de la technologie. Les robots MiR sont idéaux pour une utilisation dans un environnement en constante évolution de notre département de production, car les robots sont beaucoup plus autonomes que les solutions concurrentes. Ils se déplacent de manière sécurisée et flexible dans nos installations. L’espace est limité dans ce cadre animé et dynamique, où un total de 200 personnes se déplacent en permanence, passant régulièrement d’un bâtiment à un autre. Nous prévoyons d’introduire davantage de chariots et de robots MiR afin d’optimiser davantage la logistique de transport », conclut Peter Eskelund Madsen, Directeur de l’Exploitation et Directeur de la Supply Chain chez KEN HYGIENE.

Related posts
Mobile Industrial Robots officialise son partenariat avec JL CORP au salon Sepem Industries Douai

Installé à Lille près d’Eurasanté depuis 2015, JL CORP, intégrateur et distributeur certifié de solutions en robotique collaborative pour les Hauts-de-France, participera au Sepem Industries 2021, qui se tiendra du 12 au 14 octobre à Douai Gayant.

MiR fait équipe avec CSi palletising pour automatiser intégralement le transport interne de biens de consommation

Mobile Industrial Robots (MiR) annonce un nouveau partenariat avec CSi palletising, société basée aux Pays-Bas qui fournit des solutions complètes de palettisation de fin de ligne à certaines des plus grandes entreprises mondiales de biens de grande consommation (FMCG) et de biens de consommation emballés (CPG).

ROEQ augmente la charge utile et les capacités de levage des robots mobiles autonomes avec deux nouveaux équipements

ROEQ, leader mondial des équipements robotiques mobiles (MRE), annonce le lancement d’un nouveau module supérieur – le TMS-C1500 – ainsi que d’un chariot à étagères – le S-Cart1500W – conçus pour augmenter la charge utile et les capacités de levage des robots mobiles autonomes (AMR) de Mobile Industrial Robots (MiR). Après le lancement en mai […]