Pour une mobilisation en faveur des pensions de famille

A l’Hôtel de Roquelaure, le lundi 6 mars, Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, et Olivier Klein, ministre délégué chargé du Logement, ont rencontré des promoteurs, des collectivités locales, des investisseurs et des associations réunis dans le cadre de l’Université de la Ville de Demain, portée par la Fondation Palladio, pour échanger autour de la poursuite du déploiement des pensions de famille partout en France. Les décideurs présents se sont mobilisés collectivement pour soutenir le développement du modèle des pensions de famille.

À cette occasion, les associations ont à nouveau souligné l’utilité sociale de ces structures pour la réinsertion des personnes en difficulté et le soutien nécessaire à apporter à leur développement en droite ligne avec les objectifs gouvernementaux fixés dans le cadre du plan Logement d’abord.

Les pensions de famille, un dispositif vertueux, dont l’utilité sociale n’est plus à démontrer

Destinées à des personnes dont la situation sociale et psychologique rend difficile l’accès à un logement ordinaire, les pensions de famille sont particulièrement adaptées pour les personnes ayant connu un parcours d’exclusion. Elles constituent une offre qualitative de logements autonomes et durables, dont la taille réduite, la présence d’espaces collectifs et l’animation par des hôtes, en font des structures à taille humaine qui offrent toutes les conditions nécessaires au bon accompagnement de leurs résidents et proposent ainsi un cadre optimal à leur réinsertion. 90% des résidents déclarent ainsi être satisfaits de leur logement, 87% s’y sentent « chez eux » et autant perçoivent une amélioration de leur situation depuis leur entrée en pension de famille.

Enfin, les pensions de famille et leurs résidents s’intègrent parfaitement dans les territoires, qu’ils soient tendus ou non, et s’avèrent être des solutions moins onéreuses pour la puissance publique que les structures d’hébergement, les nuitées d’hôtel ou les séjours en centres hospitaliers spécialisés. Néanmoins, et alors qu’un objectif ambitieux de 10 000 places nouvelles de pensions de famille et résidences accueil avait été fixé pour la période 2017-2022 dans le cadre du plan Logement d’abord, seulement 5 200 places ont effectivement été créées depuis 2017, portant le nombre de logements en pensions de famille à 21 000 au 31 décembre 2021.

Face à ces constats plusieurs défis sont à relever pour répondre aux besoins et atteindre les objectifs fixés par le plan Logement d’abord

  • PRODUIRE

Mobilisation du foncier, convaincre les élus, poursuivre l’effort financier de l’Etat tant en investissement qu’en fonctionnement.

  • SOUTENIR

Dans un contexte de croissance des coûts de production, hausse des taux d’intérêt, baisse des subventions PLAI, croissance des charges, trouver des réponses exceptionnelles pour garantir le modèle économique.

  • MOBILISER

Etat, collectivités locales, Caisse des Dépôts, bailleurs sociaux, promoteurs, investisseurs, la mobilisation de tous permettra de dégager des pistes pour produire plus de pensions de famille.

Emmanuel Ballu, Directeur général Adoma :

« Proposer bien plus qu’un toit… En offrant un logement et un accompagnement adaptés à des personnes isolées. Adoma veut permettre à chacun de retrouver sa place dans la société. Parmi les solutions d’habitat, les pensions de famille répondent aux besoins de ce public spécifique, avec toujours comme finalité de le guider vers l’inclusion.

Adoma a ouvert sa première pension de famille en 2005. Elle en compte aujourd’hui 61 et ambitionne à horizon 2028 d’en ouvrir 44 supplémentaires, en plaçant ce développement parmi les grandes priorités de son plan stratégique du patrimoine, contribuant ainsi à la poursuite des objectifs du plan quinquennal pour le logement d’abord et contre le sans-abrisme (2018-2022), en réponse aux besoins des territoires. »

Bertrand Declemy, président de l’Unafo :

« Partout en France, les adhérents de l’Unafo se mobilisent pour convaincre les élus de l’utilité sociale de la production des pensions de famille. Alors que le gouvernement devrait prochainement annoncer le volet 2 du plan Logement d’Abord, l’Unafo milite pour que celui-ci renforce la mobilisation pour le développement des pensions de famille, tout en consolidant le modèle économique de l’ensemble des résidences sociales ».

Céline Beaujolin, directrice générale d’Habitat et Humanisme :

« Fort de 25 ans d’expérience dans les pensions de famille, 52 maisons ouvertes et une vingtaine en projet, Habitat et Humanisme mesure le bien-fondé et l’efficacité de cet habitat semi-collectif au style de vie familial et protecteur pour l’insertion de personnes au parcours de vie très chaotique ayant souvent connu la rue ou des structures médicales spécialisées (hôpital,…). Si le soutien à la production est indispensable pour augmenter le nombre de places disponibles, le volet accompagnement spécialisé est tout aussi important. Les opérateurs souhaitent pouvoir bénéficier d’un accompagnement renforcé avec du personnel de santé. Coordinateur ou médiateur-santé, il pourra apporter son soutien aux responsables de maisons et aux bénévoles pour faire face aux problématiques de santé mentale, d’addiction, et de perte d’autonomie et ainsi assurer le maintien des personnes accueillies dans leur logement. »

Related posts
Action Habitat, l’accès au logement des personnes en mobilité à l’honneur du 65ème numéro du magazine de l’Unafo

3 fois par an, Action Habitat, le magazine de l’Unafo, développe dans ses colonnes les grands sujets qui font l’actualité du secteur du logement accompagné. Pour ce 65ème numéro, l’Unafo revient notamment sur le rôle majeur que jouent partout en France ses 172 adhérents dans l’accompagnement des personnes en mobilité notamment professionnelle.

La Dihal et l’Unafo publient une étude inédite sur l’impact socio-économique des résidences sociales

Dans le cadre de la feuille de route pour le développement des résidences sociales, la Dihal et l’Unafo publient une étude originale sur l’impact économique et social des résidences sociales. Présentée à l’occasion de la semaine du logement accompagnée qui se tient du 22 au 25 novembre, cette étude permet d’objectiver la valeur créée par […]

Action Habitat, le magazine de l’Unafo vient de paraitre Avec un entretien exclusif avec Olivier Klein, Ministre du logement.

À moins de 15 jours de la Semaine du logement accompagné, organisée du 22 au 25 novembre, Olivier Klein donne sa première interview sur la politique qu’il entend mener sur la politique du logement accompagné dans le dernier numéro d’Action habitat, le magazine de l’Unafo.