L’OPH de la Meuse rejoint la SAC Territoriale Plurial Novilia – Saint-Dizier

Plurial Novilia et l’OPH de Saint-Dizier annoncent aujourd’hui l’arrivée de l’OPH de la Meuse au sein de la SAC (Société Anonyme de Coordination) Territoriale créée en juillet dernier.


Ce nouveau format juridique destiné au secteur HLM a vu le jour dans le cadre de la loi ELAN et permet aux bailleurs sociaux de se réunir sans pour autant fusionner, afin de répondre aux nouveaux critères fixés par l’État.

Créée en juillet dernier par Plurial Novilia et l’OPH de Saint-Dizier, la SAC Territoriale élargi son périmètre d’intervention avec l’arrivée de l’OPH de la Meuse.

Ce rapprochement vient renforcer la structure qui totalise désormais un patrimoine de près de 50 000 logements, dont 9 700 gérés par le nouvel arrivant. La SAC, qui a obtenu son agrément ministériel fin août, poursuit ses travaux afin de mutualiser les compétences et les services à destination des locataires de l’ensemble des bassins d’habitat concernés.

L’office de la Meuse gère actuellement 9 700 logements qui viennent s’ajouter aux 4 300 logements de l’office de Saint- Dizier et aux 36 000 logements de Plurial Novilia. Le nouveau partenaire, créé en 1919, est implanté sur 125 communes et emploie 159 collaborateurs. Comme l’explique Jean-Claude Walterspieler, Président de Plurial Novilia, « l’arrivée d’un nouveau partenaire au sein de la SAC, quelques mois seulement après sa création, vient nous conforter dans notre démarche qui vise à renforcer les dynamiques territoriales sur des bassins d’habitat aux problématiques proches. Nous sommes ravis d’accueillir l’OPH de la Meuse avec qui nous partageons une vraie vision de l’habitat, et des valeurs fortes comme l’importance de l’enracinement local et de l’engagement aux côtés des collectivités ».

Un plan stratégique de patrimoine revu

De la même manière que Plurial Novilia et l’OPH de Saint-Dizier partagent des objectifs communs et une stratégie qui se traduit par des plans stratégiques de patrimoine ambitieux, l’adhésion de l’OPH de la Meuse à la SAC est l’occasion pour l’organisme de revoir ses ambitions à la hausse sur un certain nombre de sujets. Outre un PSP au budget majoré de 30% (de 128,5 à 167 millions d’euros), l’office souhaite accélérer la transition énergétique de son patrimoine en éliminant totalement les étiquettes énergétiques F et G de son parc.

Par ailleurs, la production de logements neufs sera portée à 260 logements (+ 146 par rapport aux prévisions du PSP d’origine), essentiellement du pavillonnaire de petites typologies.

« Ce rapprochement intervient à un moment stratégique pour l’OPH et à une période inédite, entre crise sanitaire et crise économique, où l’habitat a un rôle majeur à jouer, aussi bien en matière de relance économique ou de création de lien social », explique Serge Nahant, Président de l’Office de la Meuse.

« Nous voulons inscrire notre action au coeur de notre territoire, et continuer à accompagner les dynamiques en place – notamment les projets « Action Coeur de Ville » à Bar-Le-Duc et Verdun ».

Des mutualisations en cours de déploiement.

Outre la dimension patrimoniale évidente pour chacun des partenaires, l’OPH de la Meuse a également choisi de conforter ses ambitions commerciales et organisationnelles. Sur le premier volet, l’objectif affiché est de ramener le taux de vacance globale de 12 à 8%, grâce notamment à un travail sur l’amélioration du confort thermique et l’intérieur des logements, la mise en place d’un plan d’accessibilité du parc (pose d’ascenseur, adaptation des logements aux personnes à mobilité
réduite), et le développement d’une offre de logements meublés pour les salariés en mobilité – en partenariat avec Action Logement.

Le projet Cigeo sera un projet partagé par les trois bailleurs sociaux qui apporteront une offre de logements adaptés pendant la période de construction du site et pendant la phase d’exploitation. Côté organisation, l’arrivée dans la SAC de l’OPH de la Meuse est l’occasion e conforter l’office sur son territoire en augmentant le niveau de services rendus aux collectivités territoriales et aux entreprises. Parmi les chantiers en cours, le nouveau partenaire pourra bénéficier, comme l’Office de Saint- Dizier, de plusieurs projets lancés par PLURIAL NOVILIA comme la dématérialisation complète du dossier client ou la création d’un Centre de Relations Client (CRC) interne qui pourrait englober le patrimoine des deux offices.

Par ailleurs, Plurial Novilia a récemment lancé un projet d’entreprise « Expérience Client Optimisée » visant à améliorer l’efficacité de ses actions au service de ses locataires, et notamment le processus de livraison des logements neufs, le processus de livraison des réhabilitations et des gros travaux.

Les salariés des deux Offices pourront progressivement participer à ce projet, pour favoriser la dynamique de structuration de la SAC.

« Les rapprochements successifs qui se profilent actuellement dans les territoires dessinent les contours d’une nouvelle organisation au plus près des collectivités et des réalités des habitants », souligne Bruno Arcadipane, Président d’Action Logement.

« L’arrivée de l’OPH de la Meuse aux côtés de Plurial Novilia et de l’OPH de Saint-Dizier prouve que la manière d’aborder la question du logement social dans les territoires est en train d’évoluer vers plus de collaboration et plus de mutualisation des compétences – sans perdre cette dimension essentielle qu’est la proximité ».

Related posts
A Reims, l’écoquartier Réma’Vert va accueillir une pension de famille et une structure d’accueil pour des femmes victimes de violence conjugale

Ce lundi 5 juillet a été posée par Plurial Novilia et la Fondation de l’Armée du Salut la première pierre d’un bâtiment à double vocation au cœur de l’écoquartier Réma’Vert, à proximité des commerces et des transports en commun.

Fabien Petit nommé président de Plurial Novilia

Plurial Novilia annonce aujourd’hui la prise de fonction de Fabien Petit en tant que Président du Conseil d’Administration. Il succède à Jean-Claude Walterspieler qui quitte son poste après 8 ans.

Semaine du logement des jeunes : un engagement renforcé de l’Etat est nécessaire

A l’occasion de la 12ème semaine du Logement des Jeunes, organisée par L’UNCLLAJ, en partenariat avec l’Etat et Action Logement, l’Unafo insiste sur la nécessité de produire davantage de FJT et de résidences jeunes actifs.