Plurial Novilia dévoile les contours techniques et architecturaux du projet Viliaprint

  • Le bailleur social va mettre en œuvre sur Rema’vert, premier éco-quartier de Reims, un projet expérimental, mixant impression 3D en
    béton et éléments préfabriqués.
  • Lauréat de l’appel à projets « Architecture de la Transformation 2018 », Plurial Novllia bénéficie du soutien pendant 9 mois au sein du LabCDC, l’incubateur de projets innovants du groupe Caisse des Dépôts et Lauréat du trophée de l’innovation du Grand-Est.

Plurial Novilia, groupe Action Logement, dévoile aujourd’hui les contours techniques et architecturaux de son projet Viliaprint, lauréat de l’appel à projets « Architecture de la Transformation 2018 » de la Caisse des Dépôts et l’USH et du Trophée de l’Innovation du Grand-Est.

A travers Viliaprint, Plurial Novilia ne cache en effet pas son ambition de faire évoluer la construction de logement social en France en intégrant pleinement la technologie de l’impression 3D, et en la faisant passer du stade expérimental actuel à un stade pleinement opérationnel et reproductible.

©Agence Coste Architectures

Comme l’explique Alain Nicole, Directeur Général de Plurial Novilia, « le travail mené depuis presque un an sur Viliaprint, avec le concours des équipes du Lab’CDC et l’Agence Coste Architectures, nous a confortés dans l’idée que la technologie d’impression 3D offre des possibilités quasi-infinies en matière de construction. Pour la première fois en France, nous avons poussé la réflexion au delà d’une simple utilisation « annexe » de cette technologie, et avons imaginé une manière de réaliser la majeure partie des éléments porteurs d’une maison en impression 3D. Le résultat est un projet original architecturalement parlant tout en étant maîtrisé à tous les niveaux (coûts, délais, performances) et parfaitement reproductible par d’autres bailleurs ».

Un ambitieux projet tirant parti du site et de la mixité des techniques de construction

Situé au coeur de l’écoquartier Rema’vert à Reims, sur une parcelle de 1000 m2, Viliaprint accueillera à l’horizon 2020 cinq maisons de plain-pied, allant du T3 au T5, et leurs cinq places de parking attenantes. Du fait du côté longiligne de la parcelle, l’Agence Coste Architectures a choisi d’optimiser l’espace en réalisant des maisons mitoyennes, reliées par une grande « nappe » végétale en toiture, et bénéficiant chacune de ses propres espaces extérieurs.

« Nous nous sommes inspirés de deux systèmes constructifs non conventionnels et innovants pour définir les grandes lignes architecturales du projet : l’impression 3D d’une part, pour la plupart des murs des maisons, innovation puissante permettant la réalisation de lignes courbes, complétée par des modules construits hors-site pour les blocs fonctionnels des maisons d’autre part », explique Emmanuel Coste de l’Agence Coste Architectures.

Chaque maison sera en effet composée d’éléments en 3D béton et d’un module implanté au nord, comprenant la cuisine, le cellier, l’entrée, les toilettes et la salle d’eau.

©Agence Coste Architectures

Ces modules réalisés « hors-site » permettront des gains de délais, de performances et de qualité. Au sud de ces modules se déploieront des murs en béton imprimés 3D, réalisés avec des formes plus libres, courbes, en partenariat avec la start-up XtreeE et le groupe Vicat. Ces murs composent le séjour et les chambres et seront reliés aux modules grâce à des menuiseries vitrées créant des failles lumineuses avec connexions visuelles.

Comme le précise Emmanuel Coste, « le jeu de quinconce, la connexion des modules hors-site et de la construction imprimée par des failles vitrées, les angles courbes et arrondis des murs en béton imprimé, créent un ensemble architectural optimisé avec une ambiance visuelle vernaculaire de village accentué par le graphisme mural doux et chaleureux du béton imprimé – le tout uni harmonieusement par une grande toiture végétale se déployant sur les maisons »

À l’intérieur, les maisons sont pensées pour être fonctionnelles et lumineuses. Les cuisines avec vues sur le jardin de devant, s’ouvriront sur les séjours et leur grandes façades vitrées. Les chambres se déploient comme de petits cocons dans des écrins protecteurs superposés créant ainsi un jeu d’ouvertures en quinconce vers les jardins.

Un projet à dimensions multiples

Pour Jérôme Florentin, Directeur de la Maîtrise d’Ouvrage de Plurial Novilia, « le projet dévoilé aujourd’hui correspond parfaitement à l’ambition que nous nous sommes fixés dès le début avec Viliaprint. L’intégration poussée de l’impression 3D nous permet en effet de repousser les limites architecturales de la construction, en proposant notamment des formes arrondies ou elliptiques. La flexibilité ainsi obtenue en matière d’aménagement de l’espace offre la possibilité de créer des modèles originaux, adaptés aux nouveaux usages ».

©Agence Coste Architectures

Au-delà de cette dimension architecturale, ce sont toutes les dimensions de la construction que ce projet entend réinterroger – que ce soit sur le plan social, économique, technique, ou organisationnel. C’est d’ailleurs cette richesse qui avait été soulignée par le Lab’CDC lors du choix de Plurial Novilia comme lauréat de l’appel à projets innovants Viliaprint étant à la fois :

  • Un projet à dimension sociale, visant à mettre l’impression 3D au service de la fonctionnalité du logement, du confort de ses occupants et du développement des territoires.
  • Un projet à dimension économique, visant à certifier une nouvelle technique de construction et à la rendre reproductible, à travers un modèle économique pérenne.
  • Un projet durable, qui permettra de valoriser les atouts de l’impression 3D en phase de chantier, aussi bien sur un plan environnemental (économies de matière, filière sèche… en respect avec l’exigence du cahier des charge de l’écoquarti Rema’vert) que sur un plan sociétal (réduction de la pénibilité pour les équipes, réduction des nuisances pour les riverains…).
  • Un projet à dimension collaborative, intégrant de nombreux acteurs institutionnels et économiques locaux pour la phase de réalisation, et ouvert aux autres bailleurs afin qu’ils puissent s’approprier notre retour d’expérience.

« L’ensemble des innovations que nous sommes actuellement en train de tester sur ce projet constitue non pas une innovation incrémentale mais une innovation de rupture au sens propre du terme », conclut Jean-Claude Walterspieler, Président de Plurial Novilia.

« Nous souhaitons en effet modifier le modèle économique de la construction de logement social en France, en agissant sur des leviers innovants (technologies critiques, chaîne de fabrication…) et en impliquant l’ensemble des acteurs – des donneurs d’ordre aux fournisseurs en passant par les entreprises de construction. En tant que bailleur social engagé aux côtés des collectivités, nous partageons l’ambition d’Action Logement de répondre efficacement à la crise du logement en produisant des logements de qualité, dans des délais raccourcis et à coûts maîtrisés. Et pour cela, l’impression 3D est un atout exceptionnel pour qui sait la maîtriser et l’intégrer à ses projets ».