Chubb présente les résultats de son Baromètre des Risques Emergents 2018. – Focus sur les ETI françaises

Trois risques majeurs : financiers, cyber, sécurité des salariés.

Chubb présente les résultats de la troisième édition de son Baromètre des Risques Emergents. Cet état des lieux, issu d’une étude To Luna* et avec les témoignages du Meti** et Ceva Santé Animale, recense les risques émergents impactant significativement les ETI françaises.

Les ETI pèsent pour 39 % de PIB et emploient 21 % des salariés de l’hexagone. Leur croissance internationale les met face à des risques pluriels qui menacent leur santé économique. L’étude a ainsi identifié trois principales menaces aux yeux des ETI:les risques financiers (36 %), les risques cybers (35 %) et ceux liés à la sécurité des employés (34 %).

Pour être concurrentielles, les ETI innovent et font de plus en plus appel aux nouvelles technologies, comme l’IA, la robotisation ou le big data. Toutefois, elles s’exposent de ce fait aux cyber-attaques, qui étaient déjà un sujet de préoccupation dans l’édition précédente du Baromètre en 2015.

Le baromètre relate également une prise de conscience des risques environnementaux et naturels, due aux nouvelles réglementations. Ainsi, les problématiques environnementales préoccupent 42 % des personnes interviewées, suivi par les risques liés aux hommes et femmes, comme ceux liés à la responsabilité des dirigeants (25%), et les ressources humaines (22 %). Des résultats qui confirment l’intérêt des ETI pour leur capital humain.

Les grandes mutations, comme la transition énergétique, la révolution digitale, l’industrie 4.0, la mondialisation et la gestion des ressources rares sont également un sujet de préoccupation grandissant. Plus de 70 % des ETI interrogées considèrent que ces grandes mutations seront sources d’opportunités. A l’inverse, elles se soucient de certains sujets, comme les migrations (35 %), l’avènement de nouveaux géants (32 %) ou la gestion des ressources rares (27 %).

Nadia Côté, Directrice Générale de Chubb France déclare : « L’internationalisation, les liens commerciaux entre les pays et les nouvelles technologies ont obligé les entreprises à revoir leur organisation. Face à ces nombreux risques, il incombe au secteur de l’assurance de développer des solutions capables de répondre aux risques majeurs et de proposer un accompagnement de l’ensemble de la chaine du risque : de la prévention à l’indemnisation. De son côté, Chubb est prêt ».

* Ce rapport a été élaboré par Chubb France, en collaboration avec To Luna, société d’enquêtes en ligne française. Le Baromètre des Risques Emergents a été réalisé durant l’été 2018 et auprès d’un échantillon de 391 cadres dirigeants d’entreprises dont 201 d’ETI et 190 de TPE/PME. En parallèle de cette étude quantitative, trois interviews qualitatives ont été menées auprès de trois experts et acteurs des ETI.

Un grand merci à Alexandre Montay, Délégué Général du METI (Mouvement des Entreprises de Taille Intermédiaire), Marc Prikazsky Président de CEVA Santé Animale et Mireille Turpin, Risk Manager de CEVA Santé Animale.

**Mouvement des entreprises de taille intermédiaire